Règlement du Stand de tir des Bondormis

05/11/2016 22:30

REGLEMENT  DU STAND DE TIR DES BONDORMIS

                                                               

Art. 1 :Chaque tireur doit, en arrivant au stand, présenter sa licence de tir en cours de validité au responsable de tir, afin de permettre à celui-ci de l’enregistrer sur la feuille de présence et de garantir que le tireur est en conformité avec la législation.

 

Art. 2 :La réservation d’un poste de tir et éventuellement d’une arme du club est possible sur le site Internet  du CTS à la rubrique : « Réservations stand » au moins 24 heures avant la séance de tir. Le calendrier de réservation permet également de s’assurer de la présence d’un responsable de tir indispensable pour l’ouverture du stand. A défaut d’Internet, la réservation peut être effectuée par téléphone. 

 

  Art. 3 :Si aucun tireur ne s’est présenté à 15h30, le stand peut être fermé à l’initiative du responsable de tir jusqu’à la fin de la séance.

 

Art. 4 : Le responsable de tir autorise le tir par un coup de sifflet long, puis par l’indication « tir autorisé », et l’interrompt par deux coups de sifflet brefs, en indiquant ensuite « tir terminé ». Il déclenche l’arrêt du tir d’urgence par une série de coups de sifflets brefs et crie ensuite « halte au tir ».

 

Art. 5 : Lorsqu’il a fini de tirer, le tireur quitte son emplacement et recule derrière la ligne peinte au sol en arrière du pas de tir.

 

Art. 6 : Le port de protections auditives et oculaires est obligatoire pour toutes les personnes présentes dans le stand pendant les tirs.

                                                                                                                                                       

Art. 7 :Dans le stand, les tirs peuvent être effectués à 7 et 25 mètres debout et à 50 et 100 mètres, debout, à genou ou couché sur table de tir, avec des armes de poing ou des armes d’épaule.

 

Art. 8 :L’annexe n°1 du règlement du stand de tir des Bondormis précise les armes et les calibres d’armes de poing et d’épaule autorisés et les modalités de leur emploi. Elle indique aussi les modalités obligatoires du tir en caisson ou en tunnel.

 

Art. 9 :Le tir des cartouches de chasse chargées de petit plomb ou de chevrotines est formellement interdit à toute distance, du fait des risques de ricochets.

 

Art. 10 :L’emploi de munitions traçantes ou d’autres munitions spéciales est formellement interdit.

 

Art. 11 :Les tirs à cadence rapide pouvant laisser penser à des tirs par rafales d’armes automatiques sont formellement  interdits, quel que soit le calibre utilisé.

 

Art. 12 :Aux distances intermédiaires du stand, 7, 25 et 50 mètres, les cibles doivent être placées par les tireurs de sorte que leur visuel soit à hauteur des yeux du tireur pour tous les types de tir. A ces distances, le tir debout sur des cibles placées au sol est interdit.

 

Art. 13 :Aux distances intermédiaires de 25 et 50 mètres, les gongs ou cibles de circonstance doivent aussi être suspendus à la même hauteur que les yeux du tireur. Ces gongs et cibles doivent être conçus pour éviter tout ricochet.

 

Art. 14 : A  la butte de tir, les cibles peuvent être placées au sol jusqu’à 1.40 m.

 

Art. 15 : Les tirs ne doivent être effectués que sur des cibles placées au numéro  correspondant au poste de tir. Le tir croisé, c’est-à-dire effectué sur une cible située face à un autre emplacement est formellement interdit en toute circonstance.

 

Art. 16 : Le réglage des armes d’épaule peut s’effectuer en prenant appui sur la table de tir, à condition de placer la cible à la même hauteur que l’appui ; il n’en est pas de même pour le réglage des armes de poing qui doit s’effectuer sur l’appui surélevé adapté fourni par le club.

 

Art. 17 : Pour tout réglage d’arme, un premier tir de préréglage doit être effectué à 7 m avant tout réglage à 25 ou 50 mètres, afin de limiter la détérioration des pare-balles.

 

Art. 18 : Les modalités des tirs de contrôle sur le stand sont fixées par un document spécifique du CTS.

 

Art. 19 : Pendant le tir, le passage vers la zone située en avant du pas de tir est interdit par des chaînes rouges et blanches. Celles-ci ne peuvent être ouvertes ou franchies qu’après le signal de fin de tir du responsable du tir. Le dernier tireur revenant des cibles doit fermer ces chaînes en l’indiquant au responsable de tir. Le tir ne peut être repris que lorsque les chaînes sont fermées.

 

Art. 20 : A l’issue de leur tir, les tireurs ramassent les étuis et autres déchets de tir, récupèrent leur cible et veillent à laisser un emplacement de tir propre et rangé.

 

Art. 21 : Les tireurs ayant utilisé les armes prêtées par le club les nettoient à l’issue de leur tir et signalent tout défaut de fonctionnement de l’arme au responsable de tir.

 

Art. 22 : Il est interdit de jeter des cartouches percutées ou ayant eu un défaut de tir, c’est-à-dire contenant encore de la poudre, dans les bacs destinés à la récupération des étuis.

 

Art. 23 : Tout tireur constatant une infraction à ce règlement a le devoir de le signaler au responsable de tir pour garantir la sécurité de tous et préserver les installations du club.

 

 

                                                    

                   

                                          Approuvé par le bureau du CTS le 27 septembre 2016